Historique

Le projet et la création de l’Association Résidence Saint Nicolas

C’est en 1976, au cours d’une discussion entre deux mamans – Madame Lucie PEYTAVIN, Présidente de l’ADAPEI, fidèle de l’Abbé Lucien OZIOL dès les premiers projets, maman de Danièle enfant handicapée, et Madame Aline LEROY, Adjointe aux Affaires sociales du Maire de Langogne et Présidente du CCAS. – qu’a germé l’idée de répondre aux besoins de prise en charge spécifiques des personnes en situation de handicap n’ayant plus leur place dans les Centres d’Aide par le Travail (C.A.T) et par voie de conséquence dans les foyers qui leur sont rattachés. Cette idée s’avère tout à fait novatrice, puisqu’en France, à cette époque, il n’existe aucune réponse à ce besoin grandissant.

La même année, les locaux du vieil hôpital situés en centre ville de Langogne sont libérés suite à la construction d’un nouvel établissement hospitalier. Cet élément est le facteur d’opportunité qui a permis à ces deux mamans de convaincre l’Abbé Félix Viallet, Député-Maire de Langogne, de concrétiser ce projet en réhabilitant les locaux laissés vacants.

Madame Lucie PEYTAVIN, Madame Aline LEROY et l’Abbé Félix VIALLET décident de poursuivre leurs réflexions avec l’Abbé Lucien OZIOL, fondateur du Clos du Nid et des Ateliers de la Colagne situés en Lozère. La rencontre de ces deux hommes d’exception est  déterminante.

C’est lors de cette entrevue qu’est prise la décision, un peu folle à l’époque, de créer à Langogne la première « maison de retraite » pour personnes en situation de handicap mental de France.

L’Abbé Félix VIALLET fait part de ce projet à Madame Simone VEIL, alors Ministre de la Santé, et reçoit d’elle tous les encouragements pour explorer cette voie novatrice.

L’Abbé Lucien OZIOL, désireux de créer un établissement pour les plus âgés de ses protégés, réalise ainsi ce qu’il avait toujours souhaité :

 » La prise en charge des » déshérités » de la vie du berceau jusqu’à la tombe « .

Ce projet a donc pour but essentiel d’accueillir les personnes en situation de handicap qui sortent de C.A.T en raison de leur âge, ou de leur incapacité à poursuivre une activité professionnelle, celles qui n’ont jamais travaillé et celles qui s’étaient retrouvées placées dans des hôpitaux psychiatriques.

Les statuts de l’Association sont déposés le 24 août 1977 et paraissent au Journal Officiel du 13 Décembre de la même année.

Peu après, l’Association achète à la Commune les bâtiments désaffectés de l’hôpital rural de Langogne.

Après un avis favorable du Comité Régional de l’Organisation Sanitaire et Sociale CROSS (actuellement dénommé CROSMS) prononcé le 17 Octobre 1978, un premier arrêté d’agrément est délivré par le Préfet de Région pour la création d’un établissement à Langogne de 48 lits.

Enfin l’arrêté d’agrément définitif est daté du 8 Juillet 1980 et permet à l’Association de finaliser son projet.

L’Association – avec l’Abbé Félix Viallet en qualité de Président – a pour première mission de chercher le financement de ce projet.

Ce financement est assuré par :

  • L’Association des Institutions des retraites des cadres (CAPIM, CIPC, CAPRICIEL, CRICA, CIR1CA, IRCASA, CAVCIC, CAJ IMMEC, Association des Caisses de Cadres du groupe Mornay, CNPBTP.)
  • L’Action sociale des Armées
  • Un emprunt

L’ouverture des Etablissements

Les travaux de la première tranche sont achevés à la fin du mois de novembre 1980.
Le premier résident accueilli arrive le 2 mars 1981. Les débuts sont difficiles. Lorsque l’on innove, il faut beaucoup de temps pour faire comprendre nos actions. Les C.A.T nous indiquent qu’ils n’ont pas ou peu de personnes en « âge de retraite ». La vitesse de croisière n’est vraiment trouvée qu’en 1983, date à laquelle 30 résidents sont accueillis au sein de la Résidence.

A partir de 1986, tout s’enchaîne très vite. Le nombre de demandes d’accueil s’accroît rapidement, à tel point qu’il faut engager des travaux d’extension.

Les travaux des tranches 2 et 3 se terminent fin 1988. La capacité d’accueil de la maison est portée à 60 places.

Les sollicitations continuent sur leur lancée. Pour y répondre convenablement, une petite structure annexe de 24 places est ouverte à Auroux en 1991 (Autorisation du 20 avril 1990). Cet Etablissement s’adresse principalement à des personnes ayant particulièrement besoin de calme et de tranquillité.

Le 21 juin 1995, l’Association reçoit un avis favorable pour réaliser à Pradelles (localité qui se trouve en Haute-Loire à 7 Kms de Langogne) un Foyer d’Accueil Médicalisé accueillant 45 résidents vieillissants exigeant des soins particuliers dus à leur âge. Ce projet voit le jour en janvier 1998.

Simultanément, au printemps 1998, un Foyer composé d’appartements avec une capacité totale de 24 lits voit le jour à Langogne. Il est destiné à héberger des personnes sortant de C.A.T mais pouvant vivre en appartement de façon autonome.

Afin de faire face à un fort accroissement du nombre de demandes concernant l’accueil de personnes en situation de handicap à leur sortie de CAT, une annexe de l’établissement d’Auroux ouvre en décembre 2001 portant la capacité d’accueil d’Auroux à 54 places.

Toujours pour tenter de satisfaire une demande croissante, le Foyer de vie Saint Nicolas de Saint Alban sur Limagnole ouvre ses portes à 52 résidents en août 2001.

Un dernier Etablissement – à Montfaucon en Velay (Haute-Loire) – accueille depuis septembre 2007 – 42 nouveaux résidents.

De nouveaux projets sont à la réflexion et portent sur le développement d’un accueil de jour et d’un accueil temporaire. Ces nouvelles modalités d’accueil seront intégrées à chacun des Etablissements. Pour nos résidents les plus âgés une prise en charge plus spécifique, adaptée à leur dépendance, est en cours de réalisation.

Enfin, en janvier 2008, l’Association Résidence St Nicolas se dote d’une Direction Générale afin de répondre aux différents défis que les Etablissements de l’Association sont appelés à relever. Cette Direction Générale est installée dans la maison de l’Abbé Viallet.

Depuis l’ouverture du premier établissement en 1981, nous voyons les effets des progrès de la médecine sur la longévité des personnes en situation de handicap. Nous constatons également que de nouvelles situations de handicap existent et qu’elles nous appellent à maintenir toujours aussi vivaces notre réflexion et notre capacité d’innovation.

La prise en compte du soin et de la dépendance sera sans aucun doute au cœur de nos futures évolutions.

 

 

Nos coordonnées

Direction Générale de l’Association Résidence St Nicolas

5 Rue Félix Viallet
48300 LANGOGNE

Tél  : 04 66 46 61 54
Mail : contact@foyer-saint-nicolas.fr

Résidence Saint Nicolas d’Auroux

Village
48600 AUROUX

Tél  : 04 66 69 65 00

Résidence Saint Nicolas de Langogne

2 Quai du Langouyrou
48300 LANGOGNE

Tél  : 04 66 69 16 55

Résidence Saint Nicolas Mazard de Montfaucon en Velay

17 Route de Mazard
43290 MONTFAUCON EN VELAY

Tél  : 04 71 65 65 20

Résidence Saint Nicolas de Pradelles

Quartier du Passerand
43420 PRADELLES

Tél  : 04 71 00 86 80

Résidence Saint Nicolas de St Alban sur Limagnole

Route de Saint Chély
48120 ST ALBAN SUR LIMAGNOLE

Tél  : 04 66 31 03 97

Centre de Vacances Vi’la Margeride

Tél  : (+33) 04 66 31 03 97
Plan du site - Mentions légales - Conception, réalisation : IRIS Interactive